SCANNER, RADIOLOGIE

ECHOGRAPHIE, IRM

Archivage des examens ou PACS

Introduction

Le PACS (terme communément utilisé) est l’abréviation de Picture Archiving and Communication System. Il paraît plus raisonnable de prononcer, pour notre bonne langue, le terme d’archivage numérique.

Il permet d’assurer la sauvegarde pendant plusieurs mois, voire des années des examens afin de les utiliser pour des comparaisons ultérieures.

Le PACS conduit à l’amélioration de la circulation de l’information radiologique, de son acquisition jusqu’à sa mise à disposition (y compris le compte rendu) auprès des médecins prescripteurs et dans le dossier médical du patient. Cette information est à la disposition de tous les acteurs participant à votre parcours de soins et est totalement sécurisée.
Toutes les informations radiologiques (radiographies, échographies, mammographies, scanners et IRM peuvent y être stockés pendant des années).



  

Globalement, le PACS permet :

- L’exploitation optimale du suivi radiologique des pathologies lourdes, notamment cancéreuses ;
- La maîtrise de la répétition inutile de certains examens et ainsi d’optimiser la hiérarchie diagnostique (ces examens sont consultables à distance du domicile du médecin) ;
- La mise en place des réseaux d’imagerie et le développement de la téléradiologie (consultation des images à distance par internet sur un réseau totalement sécurisé ou bien en intranet au sein de l’établissement) ;
- L’optimisation numérique du dépistage du cancer du sein ainsi que des autres cancers par comparaison avec les examens antérieurs ;
- La consultation des examens à distance par téléradiologie sécurisée ;
- L’optimisation de la permanence des soins ;
- L’intégration au dossier personnel du patient (DMP=Dossier Médical du Patient).

Cet archivage n’est pas pris en charge par les caisses de sécurité sociale mais seulement par certaines mutuelles complémentaires. Cet investissement financièrement important (stockage et accès à distance) est supporté par le corps médical et il vous sera demandé en complément une participation de 3 à 5 Euros selon le groupe d’examens.
Ceci permet d’assurer la pérennité des images dans le temps, raison également pour laquelle la reprographie est réalisée sur support papier, beaucoup plus écologique et/ou sur CD ou clé USB.

Cette solution d’avenir sera nous l’espérons, de pratique courante dans dix ans sur tout le territoire français.